Histoire et patrimoine

À l'origine, la municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a été implantée dans la seigneurie de Saint-Gilles, concédée à Gilles Rageot de Beaurivage en 1738. Celle-ci sera vendue par la suite à Alexandre Fraser en 1782, puis à Arthur R. Ross au milieu du XIXe siècle.

 

La colonisation de la Seigneurie de Beaurivage ne prendra son envol qu'après la construction, au début des années 1800, du chemin de Craig. L'ouverture de cette voie de communication va permettre l'arrivée de 200 familles d'origine irlandaise sur le territoire de Saint-Patrice-de-Beaurivage. La population passe ainsi de 283 à 1000 âmes en l'espace d'à peine vingt ans.

 

À la même époque, le seigneur Arthur Ross fait construire à Saint-Patrice-de-Beaurivage un manoir dont l'architecture est d'inspiration française. Il apporte également des améliorations au moulin qui occupait le même emplacement que l'actuel moulin situé au coeur du village. Saint-Patrice-de-Beaurivage est maintenant prête à voler de ses propres ailes. Toutefois, pour obtenir leur propre paroisse religieuse, ses habitants devront vivre une incroyable épopée échelonnée sur deux décennies. Essuyant refus sur refus, risquant même l'excommunion, ils livreront une lutte acharnée avant de voir leur paroisse érigée canoniquement le 2 octobre 1871. La reconnaissance civile suivra de peu, soit le 6 juin 1872. La première séance du conseil se tiendra le 11 février 1873 sous la présidence de M. Arthur Davidson Ross, maire. Les premiers procès-verbaux seront rédigés en anglais.

 

Au début des années 1900, les citoyens de la paroisse et du village s'affrontent sur le dossier de la construction des trottoirs. Pour régler le problème, les gens du village demande la création d'une municipalité distincte.

 

Le 14 septembre 1921, Saint-Patrice-de-Beaurivage est séparée en deux municipalités : village et paroisse. La première séance de conseil du village sera présidée par M. Alfred Bisson, maire, le 31 octobre 1921.

 

Il faudra patienter un peu plus de soixante ans pour qu'un décret gouvernemental sanctionne la fusion des deux municipalités en 1984.

Une belle paroisse du comté de Lotbinière

 

Le Soleil, Dimanche 8 mai 1955

Partez à la découverte de centaines de belles demeures, ainsi que de certains éléments de notre patrimoine culturel,  géoréférencés sur le territoire de la MRC de Lotbinière.  Ce répertoire est le fruit du travail d’exploration sur le terrain et de recherches documentaires effectuées par l’ethnologue consultante Sophie Lemelin-Guimond. Il a pris forme spatialement grâce au support de Louis Cournoyer, responsable de la géomatique à la MRC de Lotbinière.

Dans la plupart des municipalités, des élus, des responsables d’urbanisme ou des amateurs d’histoire locale nous ont accompagnés afin de nous faire découvrir les richesses architecturales de leur localité.  Leur apport fut important pour en connaître davantage sur leur histoire locale et nous les en remercions.

Pour les passionnés d'histoire : Patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière, 6375, rue Garneau, Sainte-Croix (Québec) G0S 2H0. Téléphone : (418) 926-3407 poste 227

www.sphslotbiniere.org

www.facebook.com/sphsl

En hommage à nos ancêtres...En pensant à nos descendants...

Projet : Récits de vie et histoire locale

 

Dans les années 1980, un projet de collecte d’entrevues orales a eu cours dans la municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage. Une quarantaine d’entrevues ont été réalisées grâce à un projet soutenu par le fédéral (une soixantaine d’heures d’entrevues orales) et nous y retrouvons entre autres des entrevues avec le forgeron du village, madame Maria Blaney McLory, madame Edmond Perreault, madame 

Lionel Sylvain, madame Claire Mercier-Therrien et les demoiselles Nadeau. Cette mine d’information a été colligée sur cassettes VHS et bêta. Malheureusement, cette technologie n’est plus disponible et il est maintenant difficile de les consulter et de les mettre en valeur.

 

La municipalité a décidé de donner suite à ce projet à haute valeur culturel et historique. Différents intervenants du milieu considèrent que ce projet est important et ont contribué à sa poursuite. Par exemple, la MRC de Lotbinière et la Société Patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière participent financièrement au projet. Ces organismes considèrent qu’il y a peu de documentation historique sur la municipalité de Saint-Patrice et que le contenu de ces cassettes est une richesse historique qu’il faut non seulement préserver, mais diffuser largement.

 

Ainsi, le contenu de ces cassettes a récemment été transféré sur DVD. Suite à une rencontre entre Frédéric Desjardins, directeur général, et madame Marie-France Saint-Laurent, agente de développement culturel de la MRC de Lotbinière, la municipalité a mandaté Guy D’Amours pour créer des guides d’écoute pour chacun des DVD et effectuer le repérage historique nécessaire des précieux documents pour la mise en valeur de notre histoire locale. Ce travail est terminé et des capsules thématiques ont été créées et sont diffusées sur Internet ci-dessous. Des animations citoyennes en collaboration avec la bibliothèque Florence-Guay, l’école La Source et la Société d’histoire régionale sont également prévues.

 
photo village eglise 2019